douceur angevine, yaourt fermier, produit laitier, ferme, produit local, produits locaux
Accueil - Bienvenue sur le site de Douceur Angevine, les produits laitiers fabriqués à la ferme

Origine de l'expression Douceur Angevine



I Un climat unique

Ce temps est réputé doux, tempéré du fait de sa situation transitoire entre le climat océanique (moyenne des précipitations : 630 mm par an et à peine 15° d'amplitude thermique entre janvier et août) et le climat continental (puisque Angers se trouve à 150 km de l'Océan Atlantique).

II Ses paysages ligériens

Le Val de Loire, entre Sully-sur-Loire dans le Loiret et Chalonnes sur Loire dans le Maine et Loire, a été inscrit au titre des paysages culturels vivants sur la Liste du patrimoine mondial, établie par l'UNESCO. Cette inscription reconnaît une valeur universelle au paysage culturel ligérien dans son authenticité et son intégrité ; sa perte serait considérée comme irremplaçable pour la mémoire collective de l'humanité.

la loire, vue, berge, vache, région, terroir, douceur angevine



La Loire est le seul fleuve d'Europe occidentale qui n'a jamais été canalisé, ce qui lui a valu la dénomination de "dernier fleuve sauvage d'Europe". Pourtant, depuis le Moyen-ùge, la Loire n'a plus rien de naturel, hormis son aspect. La Loire est un fleuve libre au sein d'un espace construit.

Citons tout d'abord la voie romaine, premier "aménagement du territoire", qui suit la ligne de crêtes de la rive droite, à l'abri des crues. Plus tard, l'implantation des abbayes bénédictines a structuré le Val et en a fait un lieu de culture et de spiritualité. Puis l'action fondamentale des Plantagenets, avec la construction des levées a garanti la vitalité économique de la navigation et la stabilité de l'activité agricole. Le Val de Loire a contribué à la construction de l'identité nationale (langue, lieu du sacre du premier Capétien, lieu de résidence des Valois, ...). Très connus et à l'origine de la renommée internationale du Val de Loire, les chùteaux et jardins de la Renaissance en sont toujours les joyaux. Le commerce et le trafic fluvial aux XVIIème et XVIIIème siècles font de la Loire la voie de communication la plus importante du royaume.

III Le fleuve, la pierre, la vigne et le jardin

C'est sur ces éléments qu'est fondée l'activité des hommes et des femmes qui peuplent les rives du fleuve et qui donnent à son paysage culturel son aspect vivant.

fleuve, vallée de la loire, vue aérienne, sable, berge, vache, terroirs, douceur angevine



Le fleuve source de fortunes comme de désastres a façonné les paysages mais aussi les mentalités et les pratiques quotidiennes de "son" peuple, mélange de mariniers, de pêcheurs, de cultivateurs, de citadins, d'aristocrates ...

château de saumur, vallée de la loire, vaches, pays de la loire, douceur angevine



La pierre, ardoise et tuffeau principalement, joue le rôle d'un lien tout au long du Val.

La culture de la vigne, pratique collective grande consommatrice de main d'œuvre a fonctionné comme l'outil d'un modelage à grande échelle des paysages ligériens et comme une garantie de leur préservation.

vignes, vins de loire, vignoble, terroir, qualité, douceur angevine



Le jardin, enfin, est une pratique répandue et partagée. Du modeste carré utilitaire jusqu'au plus imposant palais de plein-air, l'art du jardin est bien une expression culturelle du Val de Loire.

Le climat tempéré, la beauté des paysages ligériens, le style architectural des demeures et bien d'autres détails, font de l'Anjou une province agréable où il fait bon vivre.

IV Joachim du Bellay

Qui mieux que ce poète a pu immortaliser cet art de vivre ?

joachim du bellay, douceur angevine, vin de la loire, Anjou, Saumur, douceur angevine



Joachim du Bellay est né à la Turmelière vers 1522-1525.

château joachim du bellay, liré, turmelière, Saumur, douceur angevine



Si l'on en croit ses propres affirmations, il a une enfance triste, solitaire dans le manoir paternel. Il devient un adolescent fragile qui apprend à se recueillir dans la solitude des forêts et à rêver sur les bords de la Loire. Il est certain que les paysages de bocage qui entourent le chùteau ont pu inspirer au poète son attachement à la douceur angevine... Néanmoins, il se rend régulièrement dans un autre domaine familial, le chùteau de Gizeux, propriété de la famille du Bellay située dans le grand Anjou historique, au nord de Bourgueil.

Plus tard, du Bellay ne quittera la France que pour accompagner son oncle (un évêque), à la cour pontificale, à Rome. Il attendait avec impatience de découvrir Rome et la culture antique... Cruelle déception. Comme secrétaire de son oncle, du Bellay vivra une vie d'ennui, loin de la liberté qu'il espérait, il se retrouve au beau milieu des intrigues de la cour du Pape. Il écrira là-bas Les Regrets, où il critiquera la vie romaine et exprimera son envie de rejoindre son Anjou natal, et Les Antiquités de Rome.



Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage, Ou comme cestuy-là qui conquit la toison, Et puis est retourné, plein d'usage et raison, Vivre entre ses parents le reste de son ùge !

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village Fumer la cheminée, et en quelle saison Reverrai-je le clos de ma pauvre maison, Qui m'est une province, et beaucoup davantage ?

Plus me plaît le séjour qu'ont bùti mes aïeux, Que des palais Romains le front audacieux, Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine :

Plus mon Loir gaulois, que le Tibre latin, Plus mon petit Liré, que le mont Palatin, Et plus que l'air marin la doulceur angevine.


Si ce sonnet célèbre est le symbole de la nostalgie (du grec "nostos" : retour, et "algie" : douleur), il peut être intéressant d'y découvrir quels sont les autres sentiments représentés.

1)La tonalité épique

les références mythologiques du début présentent de grands voyageurs, audacieux et emblématiques. Ulysse mettra dix ans pour rentrer chez lui, et Jason devra affronter maintes épreuves avant de revenir triomphant. Les personnages choisis sont héroïques, victorieux : si l'on part de chez soi, c'est pour la gloire !

2)Le plaisir d'apprendre

"plein d'usage et raison"... le voyage peut être un apprentissage, et n'est pas simplement un déplacement inutile. D'ailleurs, le bonheur est, selon cette définition, le plaisir de rentrer ensuite "entre ses parents" afin de partager avec eux les fruits de ce voyage. La sagesse devra s'acquérir à l'extérieur. "Les voyages forment la jeunesse", dit le proverbe.

3)La tonalité lyrique

la souffrance et l'amour du foyer : l'impatience ("quand reverrai-je") se transforme en doute et en inquiétude ("reverrai-je"). L'exclamation "hélas" au milieu du cinquième vers est bien ce cri de nostalgie que poussent tous ceux qui sont loin de chez eux et qui aspirent à y retourner.

4)L'amour du pays

les anaphores insistent sur le côté familier et simple de l'Anjou, opposé à la glorieuse, mais trop froide ville de Rome. On pourrait presque parler de chauvinisme (le terme est anachronique !) car tout ce qui est "petit", "pauvre" semble préférable au narrateur, simplement parce que c'est chez lui (cf. les adjectifs possessifs "mon petit village", "ma pauvre maison" s'opposent aux articles définis "Mon Loire... ? Le Tibre...").

5)La simplicité des goûts, la modestie

"ardoise" plutôt que "marbre" ne sont pas sans ambiguïté. Les adjectifs en antithèse ("dur", "fine") montrent le caractère irrationnel de ces préférences. Il s'agit d'aimer son pays sans vraiment se l'expliquer. Le luxe des palais romains ne déplaisait pas tant que cela à du Bellay. Les palais ont des "fronts audacieux" et l'auteur admire par cette personnification leurs constructeurs.

6)Le manque affectif

la famille est l'une des valeurs mises en évidence dans ce poème avec des références architecturales ou géographiques. Au "front" (la façade) des palais s'oppose la "cheminée" du "petit village", dans une métonymie qui évoque le foyer, au sens propre comme au sens figuré. L'on retrouve cette idée de petit chez soi avec "le clos" (la clôture) qui enferme, ainsi que dans le dernier vers : la douceur angevine, c'est la douceur du repos, de la maison, du coin du feu, de la stabilité, opposée au voyage et à l'agitation de l'extérieur, "l'air marin" qui caractérise les héros mythologiques Ulysse ou Jason. Le personnage est casanier, et il rêve de cheminée, de portes fermées... quand il vit dans un froid ("marbre dur") palais romain.

7)Conclusion

La partialité de l'auteur est certaine, mais il ne s'agit pas ici de logique : Rome, ville antique, éternelle, magnifique, reste une ville impersonnelle aux yeux de l'exilé qui soupire en songeant à sa famille et à son pays natal. Les sentiments qu'il exprime sont universels et peuvent être résumés dans une formule : le mal du pays.

Ce sonnet est éminemment moderne pour l'époque : l'attachement au terroir natal, au point de magnifier ce terroir, est une idée neuve au XVIème siècle. Non que personne auparavant n'ait témoigné d'un tel attachement, mais personne n'avait osé comparer son terroir à Rome, la plus prestigieuse des cités de cette façon. C'est aussi la première fois qu'est affirmée de façon si claire la préférence pour un lieu où l'on puisse vivre avec agrément, comme le suggère "la douceur angevine" pour une vie "privée", entre ses parents, plutôt qu'à la recherche des vanités du monde (gloire, fortune,etc...), sans pour autant prôner la médiocrité ni le renoncement.

V Aujourd'hui

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage a inspiré Ridan (Nadir Kouidri), chanteur français d'origine algérienne né près de Chelles en 1975. Ulysse est une chanson sortie en 2006, extrait de l'album "l'ange de mon démon".

ridan, liré, saumur, yaourt fermier, produit local du terroir, douceur angevine



Dans la maison du poète du xvie siècle Du Bellay, Ridan a aussi reçu du maire la première médaille de la commune de Liré












douceur angevine, yaourt fermier, produit laitier, ferme, produit local, produits locaux
© Copyright - Tous droits réservés - 2009 - Douceur Angevine - Site crée par Maxime Corvaisier et Antoine Même
css valide, douceur angevine, ferme, fermier, fermes xhtml valide, fermier, fermes, yaourt, produit laitier de la ferme douceur angevine, yaourt fermier, produit laitier, ferme, produit local, produits locaux